IE6 n'est pas compatible.

Contactez-nous pour tout soutien quant à votre navigateur.

Vous aimez l'histoire et les lieux historiques nationaux du Canada? Le lieu historique national Rocky Mountain House veut entendre votre point de vue.

POURQUOI CE LIEU HISTORIQUE EST-IL IMPORTANT?

Pendant des générations, le territoire qui forme aujourd’hui le lieu historique national Rocky Mountain House demeura un important lieu de rassemblement pour les nations autochtones. Pour cette raison, la Compagnie de la Baie d’Hudson et la Compagnie du Nord-Ouest le considéraient comme un endroit stratégique. Elles y construisirent toutes deux des postes de traite des fourrures qu’elles administrèrent pendant la majeure partie du XIXe siècle. Par ailleurs, David Thompson – célèbre explorateur, commerçant et arpenteur – en fit une base pour ses expéditions d’exploration dans les Rocheuses. Le secteur recèle en outre des sites archéologiques datant de l’ère préeuropéenne et de l’époque des postes de traite.

SOYEZ CONNECTÉS

Nous vous invitons à prendre connaissance de l’ébauche du nouveau plan directeur et à nous aider à façonner l’avenir du lieu historique national Rocky Mountain House, qui fait partie intégrante de l’histoire du Canada. Tous les commentaires reçus seront soigneusement examinés, et ils serviront à orienter la révision du plan provisoire.

Parcs Canada acceptera les commentaires jusqu’au 26 octobre 2018. Consultez la présente page régulièrement pour obtenir des mises à jour sur les progrès accomplis.

SOMMAIRE

Sur les berges de la rivière Saskatchewan Nord, dans le Centre-Ouest de l’Alberta, le lieu historique national Rocky Mountain House invite les visiteurs à venir découvrir une époque charnière de l’histoire du Canada. Le cadre spectaculaire, les ressources archéologiques préservées, les programmes dynamiques et le centre d’accueil mémorable amènent les visiteurs à nouer des liens forts avec ce joyau du patrimoine. La Compagnie de la Baie d’Hudson et la Compagnie du Nord-Ouest y gérèrent des postes de traite des fourrures pendant la majeure partie du XIXe siècle. David Thompson – célèbre explorateur, commerçant et arpenteur – s’en servit comme base pour ses voyages d’exploration dans les Rocheuses. Le confluent des rivières Saskatchewan Nord et Clearwater était un lieu de rassemblement important pour les peuples autochtones depuis d’innombrables générations. Comme cet endroit revêtait un intérêt stratégique, les deux compagnies rivales y érigèrent des forts dans l’espoir de tirer parti du savoir des Autochtones et des possibilités de troc.

Le lieu historique renferme des vestiges archéologiques provenant de sites autochtones préeuropéens, de plusieurs postes de traite construits et occupés entre 1799 et 1875 et d’un important lieu de sépulture de l’époque de la traite des fourrures. Le lieu historique national Rocky Mountain House bénéficie d’un appui solide dans la région, et il entretient des relations étroites avec les groupes autochtones locaux (tant les Métis que les Premières Nations), des associations locales ainsi que des administrations municipales et régionales. Le dernier plan directeur a été approuvé en 2007. Conformément à l’orientation qui y était exposée, d’importants progrès ont été réalisés dans les domaines suivants : réduction de la menace engendrée par l’érosion le long de la berge de la rivière, création de partenariats afin de promouvoir le lieu historique et élargissement de la gamme de possibilités offertes aux visiteurs, en particulier sur le plan de l’hébergement (tentes de trappeurs, tipis patrimoniaux et aire de stationnement pour VR).

Le nouveau plan directeur s’assortit de trois stratégies clés :

Stratégie clé 1 : Adopter une approche intégrée pour la protection et la gestion des sites archéologiques, des panoramas, des caractéristiques du paysage naturel et des biens contemporains

Cette stratégie souligne la nécessité de travailler en collaboration avec les exploitants de l’industrie afin de réduire le plus possible les impacts de leurs activités sur les ressources culturelles et naturelles du lieu historique ainsi que sur les valeurs sensorielles, telles que les sons et les odeurs, qui contribuent à enrichir l’expérience du visiteur. Elle vise également à intégrer la gestion des ressources culturelles aux possibilités offertes aux visiteurs, de manière à offrir des expériences mémorables tout en contribuant à la protection à long terme du paysage du lieu historique, notamment les caractéristiques naturelles du paysage, les panoramas, les biens et les sites archéologiques.

Stratégie clé 2 : Renforcer les relations avec les Métis et les Premières Nations

Cette stratégie vise à resserrer les liens existants et à établir de nouvelles relations, afin de cerner des possibilités de collaboration accrue et de faire preuve de leadership dans le dossier de la réconciliation.

Stratégie clé 3 : Enrichir les expériences offertes aux visiteurs et en créer de nouvelles

Cette stratégie a pour but d’enrichir l’expérience du visiteur par la planification, l’exécution de nouveaux programmes et la diversification des partenariats conclus avec divers particuliers, organismes et groupes. Parcs Canada entend travailler avec de nouveaux partenaires tout en continuant de collaborer avec ses partenaires de longue date, tels que la Confluence Heritage Society, des groupes des Premières Nations, la Municipalité de Rocky Mountain House, le Comté of Clearwater et la section métisse locale 845, en vue d’améliorer la protection des ressources culturelles et naturelles, de transmettre des récits et des connaissances, d’accroître l’affluence et de promouvoir le lieu historique comme attraction régionale authentique et comme lieu de rassemblement.

POURQUOI CE LIEU HISTORIQUE EST-IL IMPORTANT?

Pendant des générations, le territoire qui forme aujourd’hui le lieu historique national Rocky Mountain House demeura un important lieu de rassemblement pour les nations autochtones. Pour cette raison, la Compagnie de la Baie d’Hudson et la Compagnie du Nord-Ouest le considéraient comme un endroit stratégique. Elles y construisirent toutes deux des postes de traite des fourrures qu’elles administrèrent pendant la majeure partie du XIXe siècle. Par ailleurs, David Thompson – célèbre explorateur, commerçant et arpenteur – en fit une base pour ses expéditions d’exploration dans les Rocheuses. Le secteur recèle en outre des sites archéologiques datant de l’ère préeuropéenne et de l’époque des postes de traite.

SOYEZ CONNECTÉS

Nous vous invitons à prendre connaissance de l’ébauche du nouveau plan directeur et à nous aider à façonner l’avenir du lieu historique national Rocky Mountain House, qui fait partie intégrante de l’histoire du Canada. Tous les commentaires reçus seront soigneusement examinés, et ils serviront à orienter la révision du plan provisoire.

Parcs Canada acceptera les commentaires jusqu’au 26 octobre 2018. Consultez la présente page régulièrement pour obtenir des mises à jour sur les progrès accomplis.

SOMMAIRE

Sur les berges de la rivière Saskatchewan Nord, dans le Centre-Ouest de l’Alberta, le lieu historique national Rocky Mountain House invite les visiteurs à venir découvrir une époque charnière de l’histoire du Canada. Le cadre spectaculaire, les ressources archéologiques préservées, les programmes dynamiques et le centre d’accueil mémorable amènent les visiteurs à nouer des liens forts avec ce joyau du patrimoine. La Compagnie de la Baie d’Hudson et la Compagnie du Nord-Ouest y gérèrent des postes de traite des fourrures pendant la majeure partie du XIXe siècle. David Thompson – célèbre explorateur, commerçant et arpenteur – s’en servit comme base pour ses voyages d’exploration dans les Rocheuses. Le confluent des rivières Saskatchewan Nord et Clearwater était un lieu de rassemblement important pour les peuples autochtones depuis d’innombrables générations. Comme cet endroit revêtait un intérêt stratégique, les deux compagnies rivales y érigèrent des forts dans l’espoir de tirer parti du savoir des Autochtones et des possibilités de troc.

Le lieu historique renferme des vestiges archéologiques provenant de sites autochtones préeuropéens, de plusieurs postes de traite construits et occupés entre 1799 et 1875 et d’un important lieu de sépulture de l’époque de la traite des fourrures. Le lieu historique national Rocky Mountain House bénéficie d’un appui solide dans la région, et il entretient des relations étroites avec les groupes autochtones locaux (tant les Métis que les Premières Nations), des associations locales ainsi que des administrations municipales et régionales. Le dernier plan directeur a été approuvé en 2007. Conformément à l’orientation qui y était exposée, d’importants progrès ont été réalisés dans les domaines suivants : réduction de la menace engendrée par l’érosion le long de la berge de la rivière, création de partenariats afin de promouvoir le lieu historique et élargissement de la gamme de possibilités offertes aux visiteurs, en particulier sur le plan de l’hébergement (tentes de trappeurs, tipis patrimoniaux et aire de stationnement pour VR).

Le nouveau plan directeur s’assortit de trois stratégies clés :

Stratégie clé 1 : Adopter une approche intégrée pour la protection et la gestion des sites archéologiques, des panoramas, des caractéristiques du paysage naturel et des biens contemporains

Cette stratégie souligne la nécessité de travailler en collaboration avec les exploitants de l’industrie afin de réduire le plus possible les impacts de leurs activités sur les ressources culturelles et naturelles du lieu historique ainsi que sur les valeurs sensorielles, telles que les sons et les odeurs, qui contribuent à enrichir l’expérience du visiteur. Elle vise également à intégrer la gestion des ressources culturelles aux possibilités offertes aux visiteurs, de manière à offrir des expériences mémorables tout en contribuant à la protection à long terme du paysage du lieu historique, notamment les caractéristiques naturelles du paysage, les panoramas, les biens et les sites archéologiques.

Stratégie clé 2 : Renforcer les relations avec les Métis et les Premières Nations

Cette stratégie vise à resserrer les liens existants et à établir de nouvelles relations, afin de cerner des possibilités de collaboration accrue et de faire preuve de leadership dans le dossier de la réconciliation.

Stratégie clé 3 : Enrichir les expériences offertes aux visiteurs et en créer de nouvelles

Cette stratégie a pour but d’enrichir l’expérience du visiteur par la planification, l’exécution de nouveaux programmes et la diversification des partenariats conclus avec divers particuliers, organismes et groupes. Parcs Canada entend travailler avec de nouveaux partenaires tout en continuant de collaborer avec ses partenaires de longue date, tels que la Confluence Heritage Society, des groupes des Premières Nations, la Municipalité de Rocky Mountain House, le Comté of Clearwater et la section métisse locale 845, en vue d’améliorer la protection des ressources culturelles et naturelles, de transmettre des récits et des connaissances, d’accroître l’affluence et de promouvoir le lieu historique comme attraction régionale authentique et comme lieu de rassemblement.